Vos biodéchets ont de la valeur

 

Les biodéchets représentent un tiers des poubelles résiduelles des Français ; c’est un gisement non négligeable qu’il faut maintenant détourner de l’élimination en vue d’une économie circulaire de la matière organique.

La valorisation organique via le compostage (ou la méthanisation) permet de retourner au sol des matières organiques brutes en une matière valorisable, le compost adapté aux besoins agronomiques des sols. Dans le contexte actuel d’appauvrissement des sols en matières organiques, il existe un réel besoin d'amendements organiques naturels que les composts de biodéchets peuvent combler.

Alors sauvons les biodéchets de l’incinération et de l’enfouissement qui sont un non-sens écologique pour développer les filières de la valorisation créant une matière riche et naturelle  pour nourrir nos terres et pour créer des emplois.    

La réglementation

 

Dans le cadre du Grenelle 2 de l’environnement, les établissements qui produisent des déchets alimentaires ont l’obligation de trier et de valoriser leurs biodéchets avec un retour à la terre.
 

Aujourd’hui quasiment tous les sites de restauration collective produisant plus de 200 couverts par jour sont concernés par la réglementation qui oblige le tri et la valorisation des biodéchets. Pour la restauration commerciale et hôtelière, nous estimons le seuil à plus de 80 couverts par  jour.

La responsabilité du service public est limitée

aux ordures ménagères

L’Etat n’a d’obligation de collecte que pour les déchets ménagers. Le service public n’a aucune obligation de collecte concernant les déchets de l’entreprise, quels qu’ils soient.

https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/biodechets#e1

 

Les biodéchets représentent 1/4 de nos poubelles et

sont un trésor naturel pour nourrir nos sols, le merveilleux compost.
 

Les grands acteurs de la valorisation de la matière organique ont mis en place des unités industrielles pour produire du compost ou du biogaz.

Ces unités se trouvent généralement en zones rurales, loin des villes, pour être loin de riverains car des nuisances olfactives peuvent surgir.
Actuellement, les biodéchets font beaucoup de km pour être valorisés.

Et si on pouvait transformer nos biodéchets en compost, à quelques kilomètres et sans risque sanitaire ?

Le compostage en ville

C’est ce que propose Vépluche avec ses éléctro-composteurs urbains, nous transformons chaque mois,

grâce à nos unités de compostage, plus de 10 tonnes de déchets organiques en compost qui devient un terreau 100% naturel qui fait du bien à la terre : le Très'Organique.

Nous œuvrons ainsi pour une valorisation en circuit-court zéro-carbone et nous estimons pouvoir réduire plus

de 5 000 tournées de camions essence rien qu’à Paris.

Donner de la valeur aux biodéchets, voilà le but de leur transformation. Ce qui en résulte s'appelle le compost. C'est un fertilisant 100% naturel qui nourrit la terre et les sols.

Pour en arriver là, il faut d'abord nourrir les composteurs avec un mélange de biodéchets broyés (azote) et de petit bois (carbone). Les composteurs alimentés se comportent alors comme des estomacs. Les bactéries à l'intérieur de ces tubes d'acier vont grignoter la matière... et la dégrader en 2 à 3 semaines seulement ! Dans la nature, ce processus naturel prend 6 mois.

Tous les jours, le compost frais est récolté par nos équipes pour être laissé en maturationpendant 2 à 3 mois.

C'est le temps nécessaire à la stabilisation de la matière.Le compost est ensuite tamisé avant de partir en production pour la dernière étape :la fabrication de sacs de terreau.

 

Terrô mon amour

Vépluche a mis au point un processus de transformation des biodéchets

en compost normé, puis en terreau écologique normé.

Ce terreau est un véritable "trésor'ganique" car il est très riche en nutriments

et sans surprise... en matière organique. Une caractéristique très recherchée

par les professionnels du jardin et les amateurs de plantes !

Quelle différence avec un terreau classique ?

 

Vade retro​ terreau de supermarché !

Voilà ce que vous direz bientôt quand vous connaîtrez l'impact négatif du terreau classique sur notre environnement !

Le terreau classique est très souvent composé de tourbe. La tourbe n'est pas un élément dangereux en soi, cependant... Vous connaissez l'huile de palme ? Eh bien les conditions d'extraction de la tourne des sols sont dignes de cette catastrophe environnementale !

Quand on extrait la tourbe, on affaisse les sols, on accélère l'érosion des sols et on détruit les éco-systèmes. Pas joli joli tout ça non ?

C'est du vent !

Voilà ce que vous direz quand vous saurez ce qui se cache en plus dans vos sacs de terreau dont-on-ne-citera-pas-le-nom. La plupart des industriels du terreau ont une technique pour mettre du vent dans vos sacs, sans en changer leur prix : la fibre de coco.

Une matière qui en plus, vient de très très loin pour finir dans nos petits jardins. 

Prêt à planter de la qualité ? 

 

Le terreau Vépluche est un produit utilisable immédiatement. Pas besoin de savoir comment doser son compost ! Le terreau répond à tous les besoins de bonne terre pour des plantes en bonne santé. Le terreau Vépluche est un allié de la nature et vous garantit une excellente qualité de produit.